my_logo
Des Phéniciens aux Romains Colonisée, principalement sur ses côtes, par les Phéniciens, les Grecs, les Carthaginois, la péninsule voit se mêler à l'intérieur populations celtes et ibères. Passée sous la domination romaine après la fin de la deuxième guerre punique qui oppose Rome à Carthage entre 218 et 201 avant J.-C., l'Espagne connaît une prospérité durable et un niveau de culture élevé. Elle se christianise à partir du iie siècle. L'Espagne wisigothique (ve-viiie siècle) En 409, les Barbares pénètrent en Espagne, qui devient le champ de bataille des envahisseurs jusqu'à ce que les Wisigoths s’imposent, assurant une relative sécurité à la péninsule pendant près de deux siècles. L'Espagne musulmane (viiie-xive siècle) La monarchie wisigothique s'effondre d'un coup en 711, à l'arrivée des conquérants arabo-berbères. Au brillant règne du califat omeyyade de Cordoue succède au xie s., un morcellement entre puissants seigneurs autonomes (taifas) qui ne peuvent résister aux offensives des petits royaumes chrétiens du Nord de la péninsule (→ León, Castille, Navarre et Aragon). Les Almohades sont défaits entre 1212 (défaite de Las Navas de Tolosa) et 1248 (prise de Séville par les Castillans). Mais le royaume musulman de Grenade tient encore deux siècles, tandis que le pouvoir royal espagnol s'affermit peu à peu, malgré les divisions des royaumes chrétiens. De la Reconquête chrétienne au Siècle d'or (xve-xviie siècle) Achevée par Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon avec la prise de Grenade en 1492, la Reconquista (Reconquête) a préparé, sous la bannière du catholicisme, l’unification du royaume. Parallèlement, la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, au service d'Isabelle, ouvre à l'Espagne un empire colonial dont elle exploite les richesses pour asseoir sa puissance. Elle connaît ainsi son « Siècle d’or » au xvie siècle avec l’avènement des Habsbourg qui porte sur le trône d'Espagne l’empereur Charles Quint, puis son fils Philippe II. Entre conservateurs et progressistes – instabilité (xviiie-xixe siècle) En déclin au xviie siècle, le pays se redresse à la suite de la guerre de succession d’Espagne et à l’accession au trône des Bourbons en 1700. À partir du xixe siècle, si la guerre d’indépendance contre l’occupation napoléonienne (1808-1814) fortifie le sentiment national, l’instabilité politique s’installe : affrontement entre libéraux et monarchistes, progressistes ou conservateurs, coups d'État à répétition (pronunciamentos).

histoire de l'Espagne

La Restauration met fin à la brève Ire République (1873-1875) et le parlementarisme de façade (1876) ne résiste pas au coup d’État de Primo de Rivera (1923). De la dictature à la démocratie (xxe siècle) La fragile IIe République (1931) débouche sur la guerre civile d’Espagne (1936-1939) remportée par le général Franco, dont le régime, entre autarcie et ouverture, parvient à durer trente-six ans. À la mort de Franco (1975), l’héritier de la couronne, Juan Carlos Ier, préside, en étroite collaboration avec le chef du gouvernement Adolfo Suárez, à la « transition » démocratique du pays (1976-1982), tandis que resurgit la question des « nationalités » et des autonomies régionales (→ Catalogne, Pays basque). 1. Ibères, Phéniciens, Carthaginois, Grecs, Celtes… Peintures rupestres d'AltamiraPeintures rupestres d'Altamira L'Espagne est peuplée dès le paléolithique inférieur, ainsi que l'attestent divers restes de culture troglodyte caractéristiques de l'époque du Neandertal.

Phone: +33135793031

Email: Michael@pgka.ru

Policy
User agreement